Quel remboursement🫰de vos soins dentaires ?

Souscrire à une mutuelle ou assurance santé dans un contexte économique et social marqué par l’inflation semble être un acte héroïque pour certains.  Car, si la santé n’a pas de prix, c’est sûr qu’elle a un coût sûr. Mais, la question se pose : quel retour sur investissement a-t-on sur une assurance santé ou mutuelle ?

En effet, la santé nécessite un investissement et l’optimisation de ce dernier devient de nos jours non seulement une bonne pratique mais une nécessité ! Il est donc tout à fait légitime de se demander si l’on peut faire l’économie d’une complémentaire santé avec toutes les augmentations annoncées les unes après les autres. On parle aussi de la baisse du taux de remboursement des soins dentaires depuis octobre 2023, mais aussi de contrats d’assurance santé qui ne reversent en moyenne que 80 € pour 100 euros cotisés.

Si la question de se passer d’une complémentaire ne se pose pas pour les salariés du secteur privé car disposent d’une mutuelle obligatoire, cela suscite l’inquiétude des indépendants, des fonctionnaires, des demandeurs d’emploi ou encore les retraités.

Plus de 2 millions sans complémentaire santé ! 😱

Rappelons-le, plus de 2 millions de Français déclarent qu’ils ne sont pas couverts par une complémentaire santé, pour des raisons purement financières. D’une part, la Sécurité sociale reste ainsi l’assureur principal en matière de santé(un peu plus de 79% quand même !), de l’autre, les assurances santé ne remboursent qu’une petite part estimée à moins de 13%.

Par ailleurs, le reste à charge peut être important pour l’assuré, surtout en cas de  dépassements d’honoraires et c’est pour cela qu’il recourt à une complémentaire santé, sauf que celle-ci ne rembourse pas souvent toute la différence. A cela s’ajoute le plafonnement du remboursement, ce qui ne satisfait pas finalement l’assuré.

Alors, comment s’en sortir gagnant ? 👌

Finalement, que faut-il faire : continuer à payer une mutuelle sans se soucier du retour sur investissement ? Passer son temps à comparer les offres sur des comparateurs sans être sûr de faire le bon choix ? Ou tout abandonner ?

Théoriquement, si nous devons pensé les soins de santé d’un côté et les finances de l’autre, on penserait à un système où les assurés géreront eux-mêmes leurs dépenses de santé en fonction de leurs moyens. Comment ? Grâce à une épargne santé (cashback) qui lui permettrait de s’offrir des soins notamment de bien-être et préventifs, surtout quand la couverture hospitalisation est complète.

La bonne nouvelle c’est qu’au-delà de la théorie, une assurance santé qui révolutionne l’accès aux soins de santé offre déjà cet avantage, grâce notamment à son système de cagnotte individuelle : c’est Syoux !

Syoux déplafonne les remboursements, rembourse 40% des cotisations non dépensées de ses assurés en fin d’année & offre d’innombrables avantages bien-être grâce à son réseau de partenaires de qualité. Souscrire à une offre santé Syoux avant l’augmentation prévue des tarifs est malin !

Pour finir, c’est tout à fait légitime de se poser la question de la rentabilité ou du retour sur votre investissement santé. Mais, vous le savez déjà, en plus d’une garantie socle solide, elle propose un compte d’épargne santé adossé à une carte de paiement qui permet le règlement des frais sans aucune avance ! Plusieurs centaines de Français ont déjà souscrit à Syoux, n’hésitez pas à faire votre simulation dès maintenant pour découvrir l’offre la plus adaptée à vos besoins et à vos moyens.